ET OUI  voilà il faut se rendre à l'évidence...

« instagram m'a tuer » -c’est le blog qui parle hein….-

IG

et tue surtout encore et toujours beaucoup de mon temps... –là c’est moi qui parle-

Pour rappel le principe d'IG c'est comme facebook ou twitter mais en photo:

  1. tu suis des gens en fonction de tes centres d’intérêt
  2. tu échanges avec ces gens sur ces centres d’intérêt -ou pas- comprends par là que certains comptes sont uniquement présents pour faire de la pub et n’échangent pas avec les autres igers. Mais à la base le principe c’est de pouvoir commenter les photos que d’autres ont partagées, d’échanger donc des trucs-astuce-tuyaux et autres futilités délires…
  3. des gens te suivent –là genre moi j’ai 230 abonnés truc de fou je me la pète (en vrai c’est ridicule ce nombre, mais à moi il me suffit)- tu peux choisir ceux qui te suivent en restant profil privé ou livrer ta life à la planète entière…. Wahou…

 

Donc sur IG tu fais des rencontres, tu tutoies tout le monde, tu parles de tout et de rien et pour finir tu n’as plus trop d'âge...

Pour ma part je suis abonnée à tout et à rien : aux bloggeuses que je suivais avant –oui mais avant quoi ?-, à des tarées du fitness –non franchement c’est facile pour elles (mode mauvaise foi activé) elles ne font QUE ça de la journée-, à des "trucs" de cuisine light –ou moins light-, à des modeuses –hyper minces- trop stylées -en fait ça m'énerve-, à des nana dont la vie tourne dans la spirale gosses-tricot -thé-cuisine… enfin des profils divers et variés.

 

Du coup IG ça me permet de voir défiler du postérieur de bombasse tout en notant la dernière recette de cheesecake à la mode, ça me permet d’avoir l'impression d'être la copine de Shym et de Jean-Imbert à force de voir leurs photos, ça me permet de participer à des bidules caritatifs comme la réalisation de cœurs en laine pour l’association de Ninoo...

 ninoo happy blue day

 

En ce qui concerne MA galerie –que tu verras si tu choisis de me suivre- tu trouves de tout mais surtout des petits riens, du joli, du "mais n'importe nawak on s'en fout pourquoi elle nous montre ça?..." oui mais justement ça c'est la vraie vie, en tout cas la mienne.

Je me souviens il y a peu d'une conversation animée avec un ami qui ne conçoit pas le concept –c’est ballot face à une addicte- avec qui il a été difficile de justifier que si si ça peut intéresser quelqu’un que tu montres la tasse de thé que tu vas boire, la marque de tes chaussettes, le contenu de ton assiette diététique, le titre de ton dernier bouquin -lu hein pas celui que tu rêverais d'écrire un jour-, ton écharpe parce que "ça caille hein ce matin" –haaaa le point météo, un thème récurrent (et pas récurant, hahaha)- ou autre futilité. En le lui expliquant je m’enfonçais peu à peu dans les méandres de "excuse-moi si ma vie se résume à ça…"

Alors que moi, mais moi, j’adore savoir ce que font les autres : genre la dernière recette de Jamie cuisinée par la poule, le dernier test-knit de Sandra, le dernière coupe de cheveux de Bidule-Truc... Lui a conclut par -en gros- un "moi je m’en fous de savoir ça, ça ne m’intéresse pas, c’est pas ça la vraie vie"... gloups... Que rétorquer ? Je ne me souviens plus trop ce que j’ai répondu –finalement  difficile d’assumer la futilité- mais j’aurais pu formuler une réponse à la Hanouna « ba si ça t’aime pas t’es pas obligé d’en dégouter les autres »… -oui je sais c'est limite philosophique comme citation-

Mais le moins compréhensible à ses yeux reste encore le look du jour... le #ootd-acronyme imprononçable que, soit dit en passant, j’ai mis 10 plombes à comprendre et qui signifie en fait « Outfit Of The Day »- du genre "mais franchement qu'est-ce qu'on en a à cogner que tu as mis ça aujourd’hui"... re -gloups. Ba heuuuu, heuuu moi de voir les autres heuuuu ça m’inspire quoi…. –prétention absolue de se dire que soi aussi on pourrait éventuellement inspirer les autres… aïe même pas mal-. En effet il est tout à fait commun sur IG de s’auto-prendre en photo de pied en cap ou en morcellement, dans des poses pour le moins bizarres –histoire d’être certaine qu’on voit bien un détail et surtout pas le bronx qui traine derrière-. Geste qui reste, je l’avoue, un poil narcissique tel le selfie de base. Je me suis d’ailleurs marrée l’autre jour à lire un com’ d’une fille qui fait souvent des photos face au miroir avec un big smile et dont la progéniture a naïvement demandé « tu fais quoi maman ? » question à laquelle elle NOUS a répondu par «bah j’me kiffe… » -à son fils!? je ne sais pas ce qu'elle lui a dit…- avec tout un questionnement sur le fait d’être ou ne pas être imbus de sa personne, de s’aimer mais sans se la raconter… je me suis bien retrouvée la dedans , bon sauf que, elle, elle est super gaulée et a un style vestimentaire qui tue sa race.

Enfin quand je dis ça m’inspire c’est surtout que ça me permet de moutonner.

Moutonner voilà un truc typiquemnt IGien –ça ne se prononce pas ce mot n’essayez pas-. Tu moutonnes parce qu'invariablement tout ce que tu vois te fait envie et donc tu craques. Moutonner c’est se rappeler gentiment ta condition de mouton de Panurge intrinsèque à ton instinct grégaire, ce qui consiste -pour être plus simple- à faire ou à désirer la même chose que tes congénères. Dans le cas d’IG à force de voir la même chose sur plein de profils fatalement IL TE FAUT ce truc toi aussi que jamais t’aurais acheté si tu ne l'avais pas vu sur IG –tu suis toujours le raisonnement???-.c'est ainsi que j'ai acheté des magazine uniquement pour le t-shirt ou le bracelet ou encore acquérir une paire de baskets compensées -sachant que je n'aime pas les baskets et que je déteste le compensé WTF???-

Bon sur certaines choses j’ai résisté quand même. le miroir soleil en rotin... j’ai su me rappeler à l’ordre ...NO WAY... et me dire que non vraiment j’aimais pas…. Imagine la tête du Chat si je ramène ça… 

miroir

Bon Bref IG ça te mène  à remplir des listes et des listes et des listes de trucs à faire que même les feuilles A4 qui ont remplacé les post-it et ba il n’y en a pas assez. Promis même en en faisant 1feuille /1thème : cuisine, crochet, couture, routine sportive yaplu d'place... arfffff… sans compter que ça n’arrange pas mon problème de procrastination tout ça…

 

proscrastination

 

 

image tirée du blog crayondhumeur

dessinatrice découvert où ? sur IG off course baby

 

IG c'est le maaaaaal parce qu’en plus de cette histoire de listes de trucs que voudrais faire mais que tu sais pas quand commencer - càd que tu ne feras jamais-, il te fait dégainer le compte paypal en moins de 2…  -en + du coup des mag et des baské!!!- ni vu ni connu j’ai acheté -à la pelle- des patrons de tricot ou couture à peine édités chez l’auteur hop dans ma boîte mail, le BBG de Kayla I sur e bay –que je n’ai tenu que 4 semaines- mais aussi des cosmétiques 100% nature haaaa si si si il me FAUT aaaaabsolument du rhassoul et de l’aloé vera là tout de suite maintenant -...?des HE d’ylang-ylang ? hein?? non j’en parle pas…-

 Voilà voilà, et là tu as envie de ponctuer par quelque chose du genre

 

emoticone 2

Un truc qui n’existe pas ni dans le langage, ni dans la vraie vie, bien que j’assume mon haut potentiel en praxies bucco-faciales -déformation professionnelle oblige-.

Les émoticones… parlons-en… il y a  un truc fou sur IG c’est que parfois tu ne parles pas, enfin tu n’écris pas, tu émoji-es… c’est fou le pouvoir de ces petites têtes, ces coeurs et autres bricoles… hop un bisou, hop un MDR… voici apparemment mes plus fréquents…

 emoticone 1

 

 

Alors voilà moi j’aime instagram. Que voulez-vous j’aime m’extasier pour des bricoles : devant la petite fleur postée à l’heure de la promenade, devant la bouille de Léon le chien -qui est en fait un lapin-, devant la dernière choré de ZAk, devant le menu du jour de Maison Bastille, devant les graines germées de untel ou que sais-je encore... Même aujourd’hui après avoir vu trouze millions –j’exagère à  peine- de poissons d’avril collés de-ci de-là et ba voilà IG ça me met du baume au cœur.

Je n‘oublie pas la vraie vie, celle de tous les défis, d’ailleurs voici les miens actuellement

 

défi

Promis je vous les raconte … à très vite

 

 

 

 

 

Ce post est tout spécialement dédicacé à Domi.

Merci de m’avoir montré cette petite étincelle dans tes yeux,

je suis contente d’avoir retrouvé le chemin du clavier,

ça m’a fait un bien fou…

<3